BlogOstraca solution
Gouvernance des données

Les meilleures pratiques en matière de protection des données

Nicolas Verlhiac
01 février, 2021
3 min

Pour élaborer une stratégie de défense par couches, il est essentiel de comprendre vos risques en matière de cybersécurité et la manière dont vous comptez les réduire. Il est également important de disposer d’un moyen de mesurer l’impact commercial de vos efforts, afin de vous assurer que vous faites les investissements de sécurité appropriés.

Les meilleures pratiques opérationnelles et techniques suivantes peuvent vous aider à atténuer les risques liés à la sécurité des données :

Meilleures pratiques opérationnelles


Utiliser les exigences de conformité comme éléments de base de la cybersécurité.

En termes simples, les règlements de conformité sont conçus pour obliger les entreprises à se défendre contre les menaces majeures et à protéger les données sensibles. Bien que le respect des exigences de conformité ne soit pas suffisant pour assurer une sécurité totale des données, il vous aidera à vous engager sur la bonne voie en matière de gestion des risques et de protection des données.

Avoir une politique claire en matière de cybersécurité

Créez une politique qui explique clairement comment les données sensibles doivent être traitées et les conséquences d’une violation de la protection de vos données. En vous assurant que tous les employés lisent et comprennent la politique, vous réduisez le risque que des données critiques soient endommagées ou perdues en raison d’actions humaines.

Élaborer et tester un plan de sauvegarde et de récupération

Les entreprises doivent se préparer à toute une série de scénarios de violation, allant de la perte mineure de données à la destruction complète du centre de données. Veillez à ce que les données critiques soient cryptées, sauvegardées et stockées hors ligne. Mettre en place des rôles et des procédures qui accéléreront la récupération, et tester chaque partie du plan selon un calendrier régulier.

Avoir une politique de “bring-your-own-device” (BYOD)

Permettre aux utilisateurs d’accéder à votre réseau avec leurs appareils personnels augmente le risque d’une cyber-attaque. C’est pourquoi il faut créer des processus et des règles qui mettent en balance les préoccupations de sécurité avec la commodité et la productivité. Par exemple, vous pouvez exiger que les utilisateurs tiennent leurs logiciels à jour. N’oubliez pas que les appareils personnels sont plus difficiles à suivre que les appareils d’entreprise.

Assurer une formation régulière en matière de sécurité

Aidez vos employés à identifier et à éviter les attaques de logiciels de rançon, les escroqueries par hameçonnage et les autres menaces pesant sur vos données et vos ressources informatiques.

Faire de la rétention des talents dans le domaine de la cybersécurité une priorité

Les professionnels de la cybersécurité sont aujourd’hui une denrée rare, alors prenez des mesures pour conserver le talent dont vous disposez. Investissez dans des outils automatisés qui éliminent les tâches quotidiennes banales, afin qu’ils puissent se concentrer sur la mise en œuvre de techniques de sécurité des données solides pour lutter contre l’évolution des cybermenaces.

Les meilleures pratiques techniques


Classer les données en fonction de leur valeur et de leur sensibilité

Faites un inventaire complet de toutes les données dont vous disposez, tant sur place que dans le cloud, et classez-les. Comme la plupart des méthodes de sécurité des données, la classification des données est meilleure lorsqu’elle est automatisée. Au lieu de vous fier à des employés occupés et à des processus manuels sujets aux erreurs, recherchez une solution qui permettra de classifier avec précision et fiabilité les données sensibles comme les numéros de carte de crédit ou les dossiers médicaux.

Procéder à des révisions régulières des droits

L’accès aux données et aux systèmes doit être basé sur le principe du moindre privilège. Étant donné que les rôles des utilisateurs, les besoins des entreprises et l’environnement informatique sont en constante évolution, il convient de travailler avec les propriétaires des données pour revoir les autorisations selon un calendrier régulier.

Effectuer des évaluations de la vulnérabilité

Recherchez proactivement les failles de sécurité et prenez des mesures pour réduire votre exposition aux attaques.

Appliquer une politique de mot de passe forte

Exiger des utilisateurs qu’ils modifient leurs informations d’identification tous les trimestres et utiliser une authentification multi-facteurs. Comme les identifiants administrateur sont les plus puissants, il faut les changer au moins une fois par mois. En outre, n’utilisez pas de compte administrateur partagés, car cela rend impossible de tenir les personnes responsables de leurs actes.

Nous vous proposons un tour plus détaillé des actions à mener dans cet article Comment bien protéger ses données clients ?.

Outils de base pour la sécurité des données


Les outils de sécurité des données suivants sont nécessaires à la gestion de la sécurité des données :

  • Pare-feu (Firewalls)

Les pare-feu empêchent le trafic indésirable d’entrer dans le réseau. Selon la politique de l’organisation en matière de pare-feu, le pare-feu peut interdire complètement une partie ou la totalité du trafic, ou bien il peut effectuer une vérification sur une partie ou la totalité du trafic.

Comme indiqué précédemment, vous avez besoin d’une sauvegarde et d’une récupération fiables au cas où les données seraient altérées ou supprimées accidentellement ou délibérément.

Cela constitue une première ligne de défense essentielle en détectant et en bloquant les chevaux de Troie, les rootkits et les virus qui peuvent voler, modifier ou endommager vos données sensibles.


Tags

#bonnes-pratique#data#cyber-defense

Articles en rapport avec ce sujet

L'Europe veut réduire l’impact des centres de données sur le climat d'ici 2030

15 juin, 2021
5 min
© 2021, Ostraca Forensic Tous droits réservés.

Ostraca

Notre solutionNous contacter

Suivre l'actu